Return to site

Focus sur une région : Le Boulonnais Côte d'Opale

Début décembre, nous avons été invités par l’office de tourisme de Boulogne-sur-mer à passer deux jours dans le Boulonnais Côte d’Opale. L’objectif était de découvrir la région et d’y créer une expérience AuCalme.

Carte de France avec centres d'intérêts

Avant de nous rendre à Boulogne-sur-mer, nous nous sommes amusés à regarder la carte de France par affluence touristique. Pour être tout à fait honnêtes, nous ne nous attendions pas à voir le Pas-de-Calais figurer à la 16ème place des départements les plus touristiques de France. Mais pourquoi au juste ? Le tourisme pourrait-il être tracté par des villes comme Arras, Calais ou Boulogne-sur-mer ? Impossible n’est-ce pas ? Nos préjugés de parisiens allaient bien vite être balayés. Pour notre plus grand plaisir.

" Le trajet de Calais à Boulogne est une ravissante promenade. La route court à travers les plus beaux paysages du monde. Les collines et les vallées s’enflent et s’abaissent en ondulations magnifiques. [...] Vraiment, je suis ébloui, chaque jour, de toutes les merveilles que Dieu fait avec du vert et du bleu." - Lettre de Victor Hugo à sa fille Adèle en 1837

Prenons Boulogne-sur-mer puisque c’est par là qu’a commencé notre court séjour en Côte d’Opale. L’arrivée depuis Paris est objectivement cafardeuse. Les grandes tours en béton reconstruites à la hâte après les bombardements intensifs de la seconde guerre mondiale nous accueillent avec tristesse sous un crachin des plus clichés. Passée cette désagréable première impression, on découvre le port de pêche, premier port de de pêche de France, qui étale sans cérémonie devant nos yeux ravis des bassines pleines de poissons frais. Les chalutiers et leurs inséparables mouettes complètent un tableau qui nous met déjà l’eau à la bouche.

En s’éloignant de la mer vers les collines du vieux Boulogne, on découvre la ville deux fois millénaire dont le site aurait été choisi par Jules César lui-même afin d’envahir nos amis d’outre-Manche. Le vieille ville, rescapée de la seconde guerre mondiale, a conservé tout son cachet. La cathédrale majestueuse à l'extérieur est encore plus impressionnante à l'intérieur ; sa crypte, la plus vaste de France, abrite mille trésors.

Vue de la place de la mairie de Boulogne sur mer

“Et des vagues de dunes pour arrêter les vagues” -Jacques Brel

Mais ne nous trompons pas, l’intérêt premier de Boulogne c’est sa région. Au sud, des stations balnéaires comme Hardelot et Equihen plage où les plages sont immenses et le char à voile est roi ; au nord, un paysage sauvage, grandiose, indomptable, composé de dunes qui se jettent dans une mer d’un vert… opale.

Vue d'Equihen Plage

“Entre la France et l’Angleterre, la meilleure chose est la manche !” - Douglas Jerrold

La présence omniprésente de l’Angleterre, dont les énigmatiques falaises apparaissent et disparaissent au gré des vents conjuguée à la colossale statue de Napoléon haute de 53 mètres ajoute une saveur historique toute particulière au paysage. On ne peut s’empêcher de penser au Brexit… Quel gâchis.

La colonne Napoléon à Boulogne-sur-mer

Deux jours c’est trop peu, il y a tant à voir, tant à faire. Nous reviendrons pour la criée aux poissons du matin à Boulogne, pour passer une journée sur un chalutier en pleine mer, pour nous enivrer de vent et de vitesse sur un char à voile, nous essayer au Kite Surf, pic-niquer dans les dunes, galoper sur la plage, et surtout retrouver la formidable hospitalité des boulonnais. Nous allons préparer une expérience hors du commun, déconnecté évidemment, pour découvrir et profiter au mieux de cette formidable région.

Vaches devant la mer près de Boulogne sur mer

On vous donne rendez-vous en février dans le boulonnais Côte d’Opale. Pour pré-réserver votre week-end, ou obtenir plus d’informations, c’est ici.

Crédits photo : ©A. Vrolant_OTBCO (6) ; P1020531 ; OTB_AV_VueduPalaisImpérial2015_redim ; Equihen-Plage 7 ; COLONNE NAPOLEON ; ©A. Vrolant_OTBCO (21)

Découvrez les photos d'un week-end auCalme !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly